Les danger du tramadol, notre avis et conseils

danger traamdol avis

Le tramadol est la substance opioïde la plus fréquemment vendu en France en 2020. C’est également le traitement le plus couramment impliqué dans les hospitalisations et les décès par surdose ou empoisonnement accidentel.

Qu’est-ce que le tramadol ? Quels sont les effets secondaires ? Quelles interactions médicamenteuses peuvent être dangereuses avec le tramadol ? Pourquoi cela peut-il être dangereux ?

Qu’est-ce que le Tramadol ? 

Le tramadol est un analgésique de grade II (échelle 3) pour le traitement des douleurs modérées à sévères. C’est l’analgésique le plus vendu en France. Selon les données de l’ANSM publiées en 2019, la consommation de tramadol n’a augmenté que de 68 % entre 2006 et 2017

Le comprimé oral de tramadol est un médicament sur ordonnance disponible sous forme de comprimé à libération immédiate et à libération prolongée.
Le tramadol se présente également sous forme de capsule orale à libération prolongée. Les médicaments à libération immédiate sont immédiatement libérés dans le corps. Les médicaments à libération prolongée sont libérés lentement dans le corps au fil du temps.

La forme à libération prolongée du tramadol est destinée au traitement 24 heures sur 24 de la douleur. Cette forme de tramadol ne doit pas être utilisée au besoin pour soulager la douleur.

Les deux comprimés oraux de tramadol sont également disponibles en tant que médicaments génériques. Les médicaments génériques coûtent généralement moins cher que la version de marque. Dans certains cas, ils peuvent ne pas être disponibles dans toutes les concentrations ou formes en tant que médicament de marque.

Le tramadol est une substance contrôlée . Cela signifie qu’il ne peut être utilisé que sous la surveillance étroite d’un médecin.

Les médicaments contenant du Tramadol :

  1. Tramadol seul : Biodalgic®, Contramal®, Monoalgic®, Monocrixo®, Orozamudol®, Takadol®, Topalgic®, Zamudol®,
  2. Zumalgic® et Tramadol Génériques.
  3. En association avec du paracétamol : Ixprim®, Zaldiar®, Tramadol/Paracetamol génériques.
  4. En association avec du dexkétoprofène : Skudexum®.

 

Pourquoi est-il utilisé ?

C’est un analgésique narcotique, ce qui signifie qu’il agit en réduisant la quantité de signaux de douleur envoyés au cerveau. Le tramadol est disponible sous forme de comprimés et de capsules et peut être pris avec ou sans nourriture. Bien que le tramadol soit efficace pour traiter la douleur, il peut aussi être dangereux s’il n’est pas pris tel que prescrit.

Le tramadol est utilisé pour le soulagement à court terme des douleurs modérées à sévères. Il ne doit être utilisé que lorsque d’autres formes de soulagement de la douleur non opioïdes n’ont pas réussi à gérer la douleur ou ne sont pas tolérées.

Le tramadol n’est généralement pas recommandé pour le traitement de la douleur chronique (à long terme) .

Le tramadol agit directement sur les récepteurs opioïdes du système nerveux central et réduit les sensations de douleur en interrompant la façon dont les nerfs signalent la douleur entre le cerveau et le corps.

    danger tramadol

    Quels sont les effets indésirables du Tramadol ? 

    Effets secondaires de confusion et de vertiges :

    Chez certains patients, des effets indésirables affectant la sphère neuropsychique ont été observés.

    Les différents symptômes peuvent inclure :

    • vertiges,
    • étourdissements
    • confusion
    • bouffées de chaleur
    • transpiration excessive
    • maux de tête
    • somnolence
    • fatigue
    • nervosité ou tremblements

    Le tramadol peut également provoquer une légère dépression respiratoire dans de rares cas. Pour les patients épileptiques qui n’ont pas été traités ou qui utilisent déjà des traitements antiépileptiques, il est essentiel de discuter de l’utilisation du tramadol avec leur médecin. En cas d’effets secondaires légers, il est conseillé de réduire la dose de tramadol.

    Au contraire, il est recommandé d’arrêter le traitement et de contacter immédiatement votre médecin si vous ressentez des effets indésirables plus graves.

    Effets secondaires sur le système digestif :

    Les symptômes causés par le tramadol comprennent :

    • ballonnements
    • nausées
    • vomissements ou constipation

    Il se peut que ces effets indésirables sont trop graves, il est conseillé d’arrêter le traitement et de contacter votre médecin. S’ils sont plus modestes, une réduction de dose peut être suffisante. Pour lutter contre la constipation, des mesures hygiéniques et diététiques peuvent parfois être prises.

    Effets secondaires associés à la dépendance au tramadol :

    Si vous prenez du tramadol, vous pouvez devenir dépendant de ce médicament, même si vous le prenez exactement comme prescrit par votre médecin.  Des cas de dépendance et des difficultés à arrêter le traitement ont été régulièrement signalés. En fait, le corps s’y habitue et devient moins sensible. Ensuite, des doses plus élevées sont nécessaires.

    Trois facteurs peuvent augmenter le risque de dépendance au tramadol :

    1. la dose prise, la durée du traitement et les caractéristiques individuelles 
    2. La perte d’efficacité du traitement à la fin de la dose est un signe de dépendance.
    3. La douleur revient plus tôt et des symptômes de sevrage apparaissent 

    Pour sortir de cette dépendnce, il est nécessaire de réduire la dose quotidienne très progressivement et de le faire sur une longue période avant l’arrêt complet du traitement. Un soutien psychologique pour l’abstinence peut être envisagé.

    pack essentiel nutri & co

    Existe-t-il des alternatives au tramadol ?

    La douleur de chacun est unique et différents analgésiques fonctionneront dans différentes circonstances. La douleur de certaines personnes répondra bien aux médicaments non opioïdes, qui sont généralement associés à moins de risques et d’effets secondaires.

    Consultez toujours votre médecin ou votre pharmacien avant de modifier la posologie ou le type de médicament que vous prenez.

    Si vous souffrez de douleurs chroniques (à long terme) , votre médecin pourrait suggérer des changements de mode de vie pour aider à gérer l’inconfort. Cela peut inclure la forme physique et le rythme des activités, les activités sociales, les techniques de relaxation et la gestion globale de la santé.

    Vous pouvez trouver plus d’informations ici sur les options de gestion de la douleur chronique .

    Alternatives  au Tramadol :

    L’acupuncture :

    Les aiguilles utilisées en acupuncture dégagent une sensation de chaleur déclenchant ainsi la production de monoxyde d’azote dans l’organisme. Le monoxyde favorise la circulation sanguine et entraîne une réduction de la douleur. L’acupuncture est recommandée en cas de migraine, de fibromyalgie et de douleurs dorsales.

    L’ostéopathie :

    Les ostéopathes ont recours à une palpation fine afin de déceler les tensions ou les déséquilibres qui causent des douleurs ou des malaises, puis font des manipulations afin de rétablir l’équilibre. L’ostéopathie permet ainsi de soigner une grande variété d’affections.

    L’auriculothérapie :

    L’auriculothérapie consiste à traiter certaines maladies en stimulant des points précis du pavillon de l’oreille. La Haute Autorité de santé (HAS) reconnaît son action notamment dans les migraines, la rhumatologie, la traumatologie, la névralgie et les douleurs chroniques.

    L’hydrothérapie :

    Sous le terme d’hydrothérapie, on regroupe tous les traitements basés sur l’utilisation de l’eau comme moyen thérapeutique. L’eau froide permet d’obtenir une contraction des vaisseaux, ce qui réduit l’inflammation et la douleur. L’eau chaude permet de soulager des affections telles que des spasmes musculaires, une inflammation articulaire ou des douleurs menstruelles.

    La méditation :

    De nombreuses études ont montré les bienfaits de la méditation, en particulier du yoga. Il aide à réduire la douleur, à mieux gérer le stress et à augmenter le bien-être général, à condition d’être pratiqué régulièrement et d’être adapté pour éviter d’accroître ou de causer de nouvelles douleurs.

    Que faire en cas de surdosage de Tramadol ? 

    Depuis2020, les médicaments à base de tramadol ne peuvent pas être prescrits pendant plus de trois mois sans une nouvelle ordonnance.  Uné décision prise par L’ANSM pour réduire l’abus de tramadol et réduire le risque de dépendance. Pour prendre le tramadol en toute sécurité, voici quelques conseils :

    Suivez le dosage prescrit et pas plus que la période de traitement. 

    • Si votre les douleurs sont constantes, une consultation récente avec un médecin est importante, vous n’avez pas besoin d’augmenter la dose prescrite. 
    • Combiner le tramadol avec des mesures non médicamenteuses. Par exemple, vous pouvez appliquer froid  sur la zone douleusreuse, une bouteille d’eau chaude si vous souffrez de maux de dos ou des crampes au cou. Cela augmente l’effet du traitement, peut être réduit la dose prescrite.
    • Si vous souffrez de douleurs chroniques, il est conseillé de réduire le nombre de comprimés car ils sont moins sévères. Cependant, vous ne devriez pas arrêter de prendre le tramadol soudainement. Demandez à votre médecin ou à votre pharmacien de réduire graduellement votre dose avant de l’arrêter complètement. 

    Toutefois, si vous avez une surdose de tramadol (plus de 400 mg par jour), vous pourriez avoir des nausées, de la faiblesse ou même des vomissements. Dans le pire des cas, on voit : une baisse de la tension artérielle, une altération de la conscience qui peut conduire au coma, à des convulsions ou même à une dépression respiratoire qui peut arrêter l’arrêt respiratoire.

    Souvent détourner de son usage, le Tramadol fait des ravages dans certains payes d’ Afrique comme le  Togo 

    Auteur

    Auteur

    Elise & Marc

    Passioné de nutrition et de voyage Elise et Marc ont pu tous les deux gouter à de nombreux aliments afin de vous donner un maximum de conseils sur leur consommation.
    Mangez de la vraie nourriture, détoxifiez votre corps et adoptez un mode de vie sain. Notre approche est holistique, prenant en compte non seulement ce que vous mangez mais aussi comment vous vivez et comment vous traitez votre corps.