Le manque d’acide chlorhydrique dans l’estomac, quel symptômes ?

Le manque d’acidité dans l’estomac

L’estomac est responsable de la digestion des aliments et de l’extraction des nutriments. L’estomac joue également un rôle dans la protection du corps contre les bactéries nocives et autres substances étrangères. Pour que l’estomac fasse correctement son travail, il doit être acide. L’acide gastrique aide à décomposer les aliments, à tuer les bactéries et à neutraliser les toxines. Lorsque l’estomac n’est pas assez acide, cela peut causer des problèmes tels que l’indigestion, les brûlures d’estomac et le RGO.

Plusieurs facteurs peuvent contribuer à une faible acidité gastrique. L’alimentation est l’une des causes les plus fréquentes. Une alimentation riche en aliments transformés et pauvre en fruits et légumes peut entraîner une diminution de l’acidité de l’estomac. Le vieillissement peut également entraîner une diminution de l’acidité de l’estomac. En vieillissant, notre corps produit moins d’enzymes digestives nécessaires pour décomposer correctement les aliments.

Le manque d’acidité gastrique est-il un phénomène courant ?

La plupart des gens croient qu’un manque d’acidité gastrique est un phénomène rare. En fait, c’est assez fréquent. Une faible acidité de l’estomac peut être causée par de nombreux facteurs, notamment l’alimentation, le stress et l’âge. Les symptômes d’une faible acidité de l’estomac comprennent les brûlures d’estomac, l’indigestion et la constipation. Le traitement de la faible acidité de l’estomac comprend des changements alimentaires et des suppléments.

Quelles sont les causes d’une faible acidité gastrique ?

L’âge est l’un des principaux facteurs contribuant à la diminution de la sécrétion d’acide gastrique. Des études ont montré que les personnes âgées, c’est-à-dire âgées de plus de 65 ans, remarquent une diminution significative de la production d’acide gastrique.

De faibles taux d’acide dans l’estomac peuvent également résulter d’une mauvaise utilisation d’antiacides tels que les IPP, d’une infection par la bactérie Helicobacter pylori, d’un stress chronique, d’une consommation excessive d’alcool, de la prise de certains antibiotiques et même de troubles alimentaires tels que la malnutrition et un régime alimentaire très faible en calories.

Éradiquer Helicobacter pylori pour combattre le manque d’acidité

Votre estomac est plein de bactéries. La majorité de ces bactéries sont inoffensives et certaines sont même bénéfiques, mais un type de bactérie peut causer des problèmes : Helicobacter pylori.

La plupart des personnes atteintes d’Helicobacter pylori ne savent pas qu’elles en sont atteintes, car elles ne provoquent pas toujours de symptômes. Mais si elle n’est pas traitée, elle peut entraîner des ulcères d’estomac et même un cancer.

Une façon de traiter Helicobacter pylori est de l’éradiquer avec des antibiotiques. Mais avant de commencer à prendre des antibiotiques, il est important de vous assurer que votre acidité gastrique est faible.

Si votre acide gastrique est trop élevé, les antibiotiques ne fonctionneront pas et vous finirez par vous sentir malade à cause des antibiotiques eux-mêmes. Alors, comment savez-vous si vous avez une faible acidité de l’estomac ?

Quels sont les effets des IPP sur l’acide gastrique ?

Les inhibiteurs de la pompe à protons (IPP) sont une classe de médicaments qui diminuent la production d’acide dans l’estomac. Ils sont utilisés pour traiter des affections telles que le reflux gastro-œsophagien, les ulcères, etc.

La plupart des patients ne sont pas conscients des effets secondaires potentiellement dangereux que peut entraîner l’utilisation de médicaments sur ordonnance.

Ils sont utilisés depuis plus de 40 ans pour traiter les symptômes du reflux acide dans l’estomac. Au cours de la dernière décennie, des études bien conçues ont montré que ce médicament (lansoprazole) augmente significativement le pH gastrique chez les adultes en bonne santé, d’environ 1,3 à 6,1 en moyenne.

S’inquiéter de la sécurité de la consommation d’alcool et de son impact sur l’estomac peut conduire à l’anxiété et à la dépression. L’exposition à long terme à l’acétaldéhyde, un composé cancérigène, peut avoir de graves conséquences. Lorsque la baisse de l’acidité de l’estomac est passagère, les risques sont gérables, mais lorsqu’elle dure longtemps, la consommation d’alcool peut poser un sérieux problème.

Pendant de nombreuses années, nous avons pensé que pour traiter l’acidité gastrique, il suffisait de réduire l’acidité de l’estomac à un niveau qui ne provoque pas de brûlures d’estomac. Nous savons maintenant que le problème du reflux gastro-œsophagien (RGO) est que le contenu de l’estomac remonte dans l’œsophage où il n’a pas sa place. Il est donc essentiel de traiter la cause (faible acidité de l’estomac) et pas seulement le symptôme (brûlures d’estomac).

Comment puis-je arrêter les IPP ?

Pour éviter les conséquences d’un manque d’acidité gastrique, il est essentiel d’apprendre à vivre sans les médicaments qui renforcent l’acidité de l’estomac.

Mélatonine, bicarbonate de soude, plantes anti-reflux, il existe de nombreuses alternatives naturelles pour aider les personnes qui souffrent des IPP.

Lorsque vous souffrez de brûlures d’estomac, vous pouvez les réduire en modifiant vos habitudes alimentaires et en évitant certains aliments.

La production d’acide gastrique est augmentée

Certaines substances naturelles augmentent temporairement l’acidité de l’estomac.

Afin de tester de nouveaux médicaments susceptibles d’être utilisés pour traiter certaines affections, des chercheurs ont étudié le pH de l’estomac de souris en laboratoire. Ils ont découvert que certains médicaments ne peuvent agir que si l’estomac est suffisamment acide.

manque d'acidité estomac
yogamatata

Aliments et boissons stimulant l’acidité

L’estomac produit davantage d’acides pour faciliter la digestion lors de la consommation de protéines. Les protéines, en particulier, sont celles qui entraînent le plus d’acidification.

elles stimulent la production de gastrine, une hormone provoquant une augmentation des sécrétions acides ;les acides aminés issus des protéines, déjà absorbés et ayant gagné la circulation sanguine, stimulent directement les cellules pariétales pour la production d’acide.

C’est probablement la raison pour laquelle de nombreuses personnes souffrant de reflux acide constatent une amélioration significative de leur bien-être lorsqu’elles adoptent un régime riche en produits animaux, comme le régime carnivore.

Selon le National Institute of Medicine, les boissons comme le soda, le café, le thé et le lait stimulent les sécrétions acides dans l’estomac. Elles incitent également le foie à produire davantage de bile, ce qui peut accélérer la dégradation de l’acide folique.

En ce qui concerne les aliments et les boissons qui peuvent augmenter l’acidité dans le corps, il existe plusieurs éléments différents que les gens devraient éviter. Par exemple, les boissons gazeuses et les aliments très acides comme les agrumes peuvent tous contribuer à rendre le corps plus acide.

De plus, la caféine et l’alcool sont tous deux connus pour avoir un effet acide sur le corps. Si quelqu’un cherche à contrer les effets de ces types d’aliments et de boissons, il peut essayer d’incorporer des aliments riches en alcalins dans son alimentation. Quelques exemples de ceux-ci incluent les légumes-feuilles, certains fruits et légumes et le yogourt ou le kéfir.

En incorporant ces types d’articles dans leur routine quotidienne, les gens peuvent aider à créer un niveau de pH plus équilibré dans leur corps et à réduire la quantité d’acidité produite.

Voici les meilleurs aliments pour le manque d’acide dans l’estomac 

✅La bétaïne

Si le pH de l’estomac a été augmenté par les IPP, 1500 mg de bétaïne peuvent faire baisser le pH à environ 0,6 une demi-heure après l’ingestion. Ensuite, le pH revient à sa valeur précédente.

✅Fumaria vaillantii 

Des chercheurs indiens ont montré chez l’animal qu’un extrait de plante entière de Fumaria vaillantii associé à un extrait de fruits de Benincasa hispida est en mesure d’augmenter l’acidité du jus gastrique et de prévenir la carence en fer qui découle de l’hypochlorhydrie.

✅Acide glutamique

Des chercheurs américains ont montré que l’administration d’une gélule de 680 mg de chlorhydrate d’acide glutamique augmente l’acidité gastrique et favorise l’assimilation d’un médicament anti-fongique, le kétoconazole.

✅Vinaigre de noix de coco

Le vinaigre de cidre, dont le pH est compris entre 2 et 3, est souvent recommandé pour vous aider à vous sentir mieux si vous êtes malade, mais aucune étude ne vient étayer cette recommandation.