Le yoga et la course à pied, une combinaison gagnante

événement sport et bien être lyon d'un atelier à l'autre

Le yoga c’est un peu je t’aime moi non plus… Je sais que c’est très bon en complément de la course à pied et d’autres sports que je pratique, mais j’ai toujours eu du mal à m’y mettre.
A chaque fois je me dis que je vais m’y tenir, que je vais en faire une fois par semaine et souvent j’arrête assez rapidement par manque de temps et d’envie.
Pourtant pendant une séance même si ma souplesse est proche de celle d’un poisson congelé, je passe un bon moment. J’aime sentir mon corps travailler différemment, s’étirer, se renforcer, travailler ma souplesse inexistante, et prendre du temps pour me canaliser.
Alors cette année je vais vraiment essayer de garder une séance par semaine dans un studio ou à la maison ! Surtout que depuis ma blessure je me dis que cela ne peut être que bénéfique.
Dans cet article je voulais vous parler un peu des bienfaits du yoga pour nos autres activités sportives et comment je le pratique.

1/Trouver son style de yoga

Je crois qu’un des points importants est de trouver LE cours de yoga qui nous correspond. Il en existe une multitude donc on finira bien par trouver celui qui nous fera aimer cette discipline !
Quand on prononce le mot YOGA il y a encore cette image faussée d’un truc de hippie, de gens qui font des bruits bizarres en respirant ( bon ça c’est parfois vrai !), qui méditent des heures et des heures sans jamais bouger le petit orteil et surtout… MAIS le YOGA c’est PAS DU SPORT !
Enlevez-vous ces idées de la tête et prenez le temps de découvrir les styles de yoga qui existent, vous serez surpris !
En fonction de vos attentes, de votre personnalité, de votre tempérament, vous allez vous diriger vers des pratiques différentes.

Moi par exemple, je cherche dans le yoga une complémentarité à ma pratique du triathlon/ running. Et je sais que j’ai besoin d’un cours assez dynamique pour l’apprécier et être régulière. J’ai beaucoup de mal à faire des sports « lents » , avec peu de rythme. Je me suis renseignée afin de savoir ce qui collerait le mieux à mes besoins.
J’ai laissé de côté le Yin Yoga qui est très doux, très lent, avec un maintien des postures pendant de longues minutes. Je ne suis pas très attirée non plus par le kundalini yoga trop spirituel pour moi. Je ne dis pas que je ne vais pas tester un jour mais pour le moment ce n’est pas ce qui me donne envie pour apprendre à aimer cette discipline.
J’ai donc décidé de me tourner vers le Vinyasa Yoga, qui est tonique, complet, dynamique, fluide car on enchaîne les postures et je n’ai pas le temps de m’ennuyer ou me poser de questions. Je me concentre sur mes poses et les 60’ passent rapidement ! C’est pile ce dont j’ai besoin !
J’ai déjà fait du yoga Ashtanga qui est aussi un yoga dynamique avec des séries d’enchaînement qui se répètent et un travail sur la respiration important. J’avais bien accroché aussi.
Et je pense qu’un jour quand je serai un peu moins peureuse et plus expérimentée je pousserai la porte du Power Yoga^^ Il s’inspire de l’Ashtanga mais le rythme est très rapide, il faut une bonne connaissance des postures et une bonne condition physique pour suivre !

Bref je ne suis pas là pour vous lister les types de yoga, je ne m’y connais pas assez, il vaut mieux aller se renseigner directement dans un studio, mais cela vous montre qu’on peut tous trouver ce qui nous correspond !

yoga pour les coureurs

2/Des bénéficies pour le corps et le mental

Le yoga présente de nombreux bénéfices pour les coureurs à pied que nous sommes. C’est un sport assez traumatisant qui va mettre à rude épreuve nos articulations.

Étirer les muscles pour redonner de la souplesse

En course à pied on utilise les mêmes muscles et ce de façon répétitive, ce qui va provoquer à long terme un raccourcissement et un durcissement de ces muscles. Le corps ne va plus être aligné correctement, il va essayer de compenser ce déséquilibre et ainsi être plus sensible aux blessures.
Le yoga va permettre de redonner de la longueur en étirant le muscle et libérer toutes les tensions musculaires provoquées par la course à pied. On va gagner en souplesse et redonner de l’élasticité.
Les articulations n’en seront que plus heureuses, notamment chevilles, hanches, genoux.
Le corps va retrouver un bon alignement, corriger ses déséquilibres en travaillant bien l’étirement des muscles des jambes mais aussi des hanches souvent très fermées et raides chez le coureur.

Ce n’est pas demain qu’on mettra nos jambes derrière notre tête ( enfin là je parle surtout pour moi qui n’arrive même pas à toucher avec mes mains par terre ,jambes tendues…) mais au moins on prendra soin de nous et on compensera l’effet traumatisant du running !

Se renforcer

Et oui le yoga c’est physique, exigeant et ça fait bien bosser, mes courbatures le lendemain d’une séance en sont la preuve !
On sollicite l’ensemble du corps ce qui harmonise la musculature à travers les différentes postures et le gainage quasi permanent .
Vous allez renforcer vos muscles profonds qui sont utiles pour avoir une meilleure stabilité, une meilleure posture et une résistance plus forte.
Ici pas de gros biscottos en volume mais des muscles solides et plus forts et c’est bien ce qu’on demande !
Des jambes plus solides pour mieux encaisser le volume, des abdos et un haut du corps résistants pour une meilleure posture et donc une meilleure résistance musculaire.
Et puis la pratique pieds nus permet de travailler la proprioception qui est quand même carrément utile pour éviter les blessures du type entorse, tendinite cheville et avoir plus de reflexes.

Une respiration maîtrisée

Dans le yoga il y a un gros travail de respiration, de maîtrise de son souffle dans les postures ou les moments de retour au calme.
A force de pratique on apprend à placer sa respiration pour qu’elle soit plus lente, plus profonde, plus contrôlée. On va ainsi réduire l’apparition des points de côté, on sera moins essoufflé et moins vite et de fait plus endurant pendant nos courses !
Bien respirer veut aussi dire une meilleure récupération lors des phases de repos en fractionné par exemple. J’essaie vraiment d’y penser pendant mon travail par intervalle, d’inspirer et expirer profondément à la phase de pause pour mieux récupérer et repartir de plus belle.
On va pouvoir détendre son corps au lieu de se crisper et ainsi éviter de brûler de l’énergie dans le vent. De plus avec certaines postures d’ouverture du haut du corps : cage thoracique, épaules , on améliore notre posture, et qui dit mieux se tenir, dit augmentation du volume de la cage thoracique, plus d’oxygène et donc une meilleure respiration.

yoga pour les coureurs

Respecter son corps

La pratique du yoga se veut respectueuse du corps, on doit être à l’écoute de ses sensations, des signaux envoyés pour ne pas aller trop loin.
En course à pied on est parfois très ( trop ) exigeant avec nous-même, on se pousse trop loin, trop fort sans s’écouter. On se dit j’y vais coûte que coûte , Ok je suis vraiment fatigué mais une séance de fractionné ne me fera pas de mal… parfois c’est vrai mais d’autres fois il est important d’écouter son corps pour ne pas dépasser les limites et aller à la blessure.
En pratiquant le yoga vous allez apprendre à repousser les limites mais en toute conscience, sans jamais aller au-delà de cette limite et c’est toute la différence !
On va mieux connaitre son corps, mieux savoir ce qui est bon pour lui et cela sera bénéfique sur nos autres entraînements .
En yoga on nous demande de ressentir tout ce qui se passe dans notre corps à chaque mouvement, dans nos muscles, notre souffle, notre respiration… et donc d’être très concentré. C’est bien le seul moment où je me surprend à ne plus penser à rien, ce qui est très rare, sauf à ma pratique ! Et c’est un vrai plus pour les moments difficiles pendant une compétition en running ou triathlon : Avec une meilleure concentration vous réussirez à mieux gérer l’effort, à écouter votre souffle, votre cardio, à rester focus sur votre objectif grâce à un mental fort.
Et puis apprendre à se relaxer, à respirer c’est plutôt pas mal pour mieux gérer son avant course, ne pas stresser pour rien !

3/Comment je pratique le yoga

Dans l’idéal j’aimerais pratiquer seulement dans un studio avec un prof et des petits camarades, c’est beaucoup plus motivant. Mais financièrement ce n’est pas possible parce que j’ai déjà des dépenses dans mes autres sports et à un moment le porte-monnaie n’est pas extensible !
Donc je coupe la poire en deux avec de temps en temps des cours en salle et le reste du temps à la maison avec de bonnes vidéos.
Je pense que quand on débute le mieux est quand même de prendre quelques cours, pour les placements, ne pas se faire mal, réussir à se concentrer sur sa respiration… Ensuite on peut en faire à la maison en étant prudent dans la réalisation des postures, pour ne pas se blesser se serait quand même idiot !

Pour la pratique en studio j’ai trouvé mon bonheur à la Bulle Yoga, place Bellecour à Lyon. Déjà le lieu est juste magnifique, l’accueil au top et les cours que j’ai pu faire sont vraiment bien , je ressors détendue et lessivée en même temps !
Il y a un large choix de cours et de profs, si vous êtes sur Lyon ou de passage n’hésitez pas à jeter un œil sur leur site, le cours est à 15 euros et avec les abonnements c’est plus avantageux évidemment. Comme j’y vais une fois de temps en temps je prends à l’unité.

yoga pour les coureurs

Pour la maison au départ je me promenais sur YouTube pour trouver une vidéo sympa et puis j’ai découvert le site MyQee et j’ai bien adhéré !
Je préfère vous prévenir c’est un site payant, avec de nombreux cours dispensés par des professeurs diplômés. Mais je trouve que 12 euros par mois ( ou 120 euros à l’année) ça reste abordable pour un accès illimité à plus de 250 cours !
Je sélectionne le type de yoga, la durée, si je veux travailler un point précis ( focus abdos, ouverture des hanches, doux, dynamique…) et c’est parti ! Je pense juste investir dans une brique parce que avec ma légendaire souplesse j’en ai bien besoin !
Les cours sont agréables, bien expliqués, comme il y a différents profs cela permet d’avoir des approches différentes pour une même pratique.
Et ce qui est sympa c’est qu’en plus il y a du Pilates, de la sophrologie, du QI Gong, barre au sol… bref plein de chose à tester !

Ce sont donc mes deux façons de pratiquer le yoga et j’espère m’y tenir parce que je me sens vraiment bien à la fin des cours et je vois le bénéfice sur le reste de ma pratique sportive.

Vous pratiquez le yoga ? si oui, vous voyez des apports sur vos autres sports ?
Et si non, vous aimeriez vous y mettre ?

Laisser un commentaire