Perte de motivation running : pourquoi et comment la retrouver?!

comment retrouver la motivation de courir?

Hello!

Le sport on aime ça, on a besoin d’aller courir pour se sentir bien, c’est quelque chose qui fait parti de notre quotidien et dont on ne peut pas se passer…
Mais voilà qu’un beau jour on en a marre, on perd toute motivation !
Vous savez ce genre de période où la simple idée d’enfiler une tenue de sport nous fatigue d’avance!
Cette période où on a juste envie de traîner sur le canapé et de sauter toutes les séances.
On a plus l’envie, on se force même un peu pour aller faire nos séances mais le cœur n’y est plus, le plaisir n’est plus vraiment présent.

Un genre de burn-out sportif!
C’est humain, ça arrive à tout le monde à un moment donné pour diverses raisons et ça finira pas passer pas de panique!
Cela peut-être juste une flemme sans raison ou un signe que nous envoie notre corps pour se calmer.
Pas la peine de culpabiliser parce que vos copains ou Instagram continuent à courir sans relâche pendant que vous préférez regarder des séries dans le canapé.
Chacun ses moments de moins bien, ses pics de forme, ses envies…

J’ai toujours une période dans l’année où j’en ai un peu ras-le-bol, où je n’ai pas le même entrain pour aller à l’entraînement, j’ai le sentiment de tourner en rond, de ne plus progresser, de m’ennuyer, de perdre le plaisir…
Et c’est justement quand je vois que le plaisir se fait la malle et que je me dis  » je DOIS aller faire ma séance MAIS vraiment Ca me gave  » qu’il est grand temps de changer les choses et de trouver la cause de cette non motivation!

comment retrouver la motivation de courir?

comment retrouver la motivation de courir?

Pourquoi je n’ai plus la motivation d’aller courir ?

La fin d’un gros objectif

Depuis plusieurs semaines/mois vous préparez un objectif, vous ne loupez aucune de vos séances, vous êtes motivé à fond pour être au top le jour J. Beaucoup d’énergie dépensée jusqu’à l’échéance et une fois la course passée, retourner courir sans objectif peu être un peu difficile. L’euphorie est retombée, on a fait le job et on ne va pas se mentir on a un peu la flemme de remettre les baskets même si c’est juste pour des sorties sans intensité.
Même si on aime beaucoup courir il peut arriver d’avoir un petit passage à vide et une baisse de motivation le temps de retrouver un futur défi!
C’est normal qu’après s’être énormément investi dans un projet d’avoir besoin de souffler ensuite et de s’éloigner de ce qui a rythmé notre quotidien pendant des semaines entières!

Une monotonie dans l’entraînement

Toutes les semaines vous allez courir les mêmes jours, aux mêmes horaires avec des séances qui se ressemblent.
Forcément au bout d’un moment l’ennui peut s’installer et la perte de motivation pointer le bout de son nez.
C’est un peu comme manger trop souvent d’un plat qu’on adore : à un moment on sature!
Il est bien d’avoir une routine sportive c’est à dire d’intégrer le sport dans son emploi du temps. Par contre la routine dans le sens faire toujours la même chose est l’ennemi de la motivation! On oublie pourquoi on fait les choses, on traîne un peu des pieds, on se dit qu’on peut bien sauter une séance… et puis deux… et sans trop s’en rendre compte on ne va plus courir!
Le corps doit être stimulé pour rester déterminé sur la durée et ne pas se laisser envahir par la flemme.

Un échec

Se préparer pendant de longues semaines et ne pas atteindre son objectif c’est frustrant !
Chacun réagit différemment, certains vont remonter en selle directement et d’autres ne voudront plus entendre parler de course à pied pendant un temps.
Ce n’est jamais facile de digérer un échec mais il faut se dire que c’est ce qui nous fait avancer et en apprendre un peu plus sur nous. Au final ce n’est pas un échec mais juste un apprentissage pour revenir plus fort derrière!
J’ai du mal à accepter de louper un objectif que je prépare depuis longtemps et sur le moment je ne vais plus avoir envie qu’on me parle course à pied…je vais continuer le sport mais surtout pas chausser mes baskets de running! Malgré tout petit à petit je change et Pierre me dit toujours de retourner dans le game rapidement pour effacer la déception et je crois en effet que c’est le mieux à  faire.

Une fatigue physique et mentale

Un entraînement course à pied le mardi, un autre le jeudi, un le dimanche.. mais aussi un peu de renfo, de natation… bref le cumul de tout fait parfois de grosses semaines d’entraînement!
Nous ne sommes pas des pros, il y a le travail, la vie de famille, les amis, le quotidien à gérer et ce n’est pas toujours évident.
Le corps n’est pas une machine que l’on peut solliciter a l’infinie sans conséquence, c’est pourquoi une grosse fatigue physique peut se faire sentir mais également mentale à force d’être sur tous les fronts. On sature tout simplement!
Je ne parle pas ici de la petite flemme passagère. Celle qui nous pousse à rester sur le canapé ou à nous retrouver complément par hasard dans un bar à prendre des tapas avec les copains , plutôt que d’aller transpirer à la salle de sport!
Je parle de la vrai fatigue physique et mentale à la limite du sur entraînement qui peut nous dégoûter d’un sport qu’on adore!
C’est important d’en prendre conscience et de garder à l’esprit que le sport est là pour nous apporter un bien-être et pas devenir source de malaise!

Maintenant qu’on a vu quelques raisons qui expliquent cette baisse de motivation, il serait bien de proposer des solutions!

comment retrouver la motivation de courir?

Comment retrouver la motivation d’aller courir?

Faire une vraie coupure

Solution un peu radicale mais souvent assez efficace : arrêter le sport pendant une petite période pour refaire du jus!
Je sais que c’est difficile quand on est sportif de se poser et laisser les baskets de côté mais c’est nécessaire!
En même temps vu que vous êtes censé être dans une période de démotivation, laisser les baskets au placard ne devrait pas être trop un problème ^^
La coupure est un passage obligé dans le calendrier des tous les sportifs et ce même sans baisse de motivation : C’est ce qui va permettre au corps de refaire le plein d’énergie, de se reposer et de capitaliser les efforts.  Je vous en parlais d’ailleurs dans cet article.
Alors si en plus vous êtes dans une période de gros ras-le-bol du sport la pause s’impose!
C’est ce qui va permettre de retrouver l’envie de courir en créant un manque. On repart ensuite reposé, motivé et avec à nouveau le goût du plaisir de courir.
Suivant l’origine de la perte d’envie, faire un break de 2 jours sans sport peut être suffisant pour se remettre à flot et retrouver du plaisir. Et parfois ce sera plus long, il faudra accepter de couper plusieurs jours/semaines le temps de remettre de l’ordre dans son esprit et repartir de plus belle!

Varier ses activités pour casser la monotonie

On le sait l’ennui est un facteur de démotivation important.
Alors pour éviter que cela se produise il est bien de varier ses entraînements et les sports.
Dans une même activité, la course à pied par exemple, alternez le fractionné, les sorties à la sensation, le long, le rapide…amusez vous!
Pensez à changer votre terrain de jeu, vos itinéraires.
Et ne faites pas que courir ; allez nager, faire du vélo, des cours à la salle de sport, du yoga… bref diversifier!
Avoir plusieurs cordes à son arc permet de ne pas tomber dans une routine monotone et de rester motivé sur le long terme.
Si vous êtes lassé par un sport, vous pourrez vous tourner vers un autre en attendant que l’envie revienne c’est tout benef ‘!
Bousculez votre planning sportif pour qu’il vous donne un peu plus envie quand vous commencez à traîner des pieds un peu trop souvent pour aller vous entraîner.

Etre moins exigent envers soi

Il faut garder à l’esprit que le sport doit rester un moment de plaisir sinon c’est qu’il faut revoir sa façon de le considérer. Évidemment qu’on peut souffrir pendant un entraînement, je ne suis pas tout sourire lorsque je fais un fractionné mais à la fin je suis bien et je sais pourquoi je me suis donnée du mal!
Dés que je commence à m’énerver très souvent parce que je n’y arrive pas, que je suis irritable à cause d’une séance qui se passe mal c’est que le sport ne rempli plus son rôle premier : me faire du bien!
Il faut apprendre à lâcher du leste même si ce n’est pas toujours facile quand on est prit dans la préparation de son objectif… personne ne vous jugera si vous n’atteignez pas votre objectif, c’est vous seul qui vous mettez une pression sur les épaules !
C’est très bien d’être déterminé, de vouloir se donner à fond et de chercher à se dépasser mais il ne faut pas tomber dans l’excès au risque de se dégoûter.
Faites les choses pour vous avec une petite pression si vous êtes compétiteur dans l’âme mais juste de qu’il faut pour que ce soit positif!

comment retrouver la motivation de courir?

Se fixer de nouveaux objectifs

Rien de mieux pour rebondir que d’aller de l’avant et se donner de nouveaux challenges.
Un objectif important à long terme et d’autres plus accessibles sur le moyen terme pour garder la motivation.
Le fait d’avoir un but incite à chausser les baskets pour être prêt le jour J et ne pas regretter l’inscription ^^
Alors attention à ne pas s’emballer et se fixer un objectif intenable par rapport à son niveau sinon c’est l’effet inverse qui risque de se produire. C’est le meilleur moyen d’être découragé et ce n’est pas vraiment l’effet recherché ici! Ambitieux oui mais pas avec les yeux plus gros que le ventre, on se dépasse par palier sans griller les étapes.
Une fois votre objectif ambitieux mais atteignable en tête, placez d’autres échéances tout au long de votre prépa pour avoir toujours un petit quelque chose qui vous pousse à faire votre séance!

Pour résumer la manque de motivation est humain, cela arrive à tout le monde et sans forcément prévenir. L’important étant d’en comprendre l’origine pour agir dessus intelligemment et efficacement 🙂

comment retrouver la motivation de courir?

Et vous, vous faites quoi pour rester motivé ou pour retrouver l’envie pendant les coups de mou?

11 Replies to “Perte de motivation running : pourquoi et comment la retrouver?!”

  1. Merci pour ton article !
    J’ai écris un article similaire avec le yoga. Ce n’est pas vraiment un sport mais j’ai aussi ressenti une grosse baisse de motivation cet été. Il se peut aussi que les goûts change : on a « fait le tour » et besoin d’une autre activité. C’est quelque chose qui m’arrive très souvent !
    Bises
    Claire

    1. Merci:) ah mais si le yoga c’est un sport dis! Moi j’ai des courbature partout quand j’en fais ( pas assez souvent)! Oui le changement ca fait du bien ?

      1. Héhé ! Pour moi le yoga est plus une pratique spirituel. Ou un sport doux, mais si on le pratique comme un sport on risque d’en faire de la gymnastique !
        Et bien avant de faire du yoga je faisais… du scrapbooking (aucun rapport), activité que j’ai complètement délaissée. Mais le fait d’avoir commencé le running m’a remotivé pour le yoga ! Après tout dépend des gens, j’ai tendance à me lasser vite 🙂

  2. Super article comme dhab !
    Pareil pour moi après un gros challenge j’essaye de me trouver un nouvel objectif pour garder la motiv !
    Un nouveau petit short ou petit débardeur ça aide aussi ^^

    1. Merci pour ton retour! Ah oui la récompense bien d’accord ca motive aussi!

  3. Très sympa cet article ! Je suis justement dans une période où j’ai du mal à me motiver pour sortir courir. Je m’adapte, et je fais ce que j’ai vraiment envie, du genre ce matin j’avais mis le réveil, pas envie de courir longtemps… Je suis allée courir 30min au lever du soleil, j’ai fait des pauses pour prendre de jolies photos. Une sortie pas intense, mais que j’ai kiffé du début à la fin ! Ca fait du bien de s’écouter parfois. Selon moi le sport c’est vraiment du plaisir, sinon ça devient une source de stress supplémentaire 🙂

  4. Salut Élise,
    Très sympa ton article. Moi ma baisse de motivation est souvent liée à l’âge et je me dis : « à quoi bon? De toutes façons d’ici une ou 2 saisons ce sera fini…. »
    Et dans ces moments là tu peux être sûre que je me fais mal!
    D’ailleurs, même si tu es loin d’être concernée, un petit article sur la course à pied apres 50 ans serait sympa. Ça ne te tente pas ?
    Bisous
    Laurence

    1. Salut Laurence ! Merci de ton revoir mais ne pense pas ca t’es loin d’avoir raccroche les baskets!! En effet un article dessus mais il faudrait que je vois ca avec quelqu’un de concerné pour en parler d’expériences 🙂

  5. Après mon dernier marathon je suis justement dans une phase de grande lassitude. Je me sens vidée et je ressens à la fois le besoin d’une vraie coupure avec la course à pied et une forme de tristesse de ne plus chausser mes baskets. Je crois que c’est le signe que j’ai un peu forcé en enchaînant trois marathons sur 11 mois. Heureusement il y a d’autres activités qui vont me permettre de me ressourcer.

    1. Oui je pense que tu as besoin d’un repos bien mérité après toutes tes belles performances 🙂
      On se verra peut-être à la piscine ^^

  6. À ton service !?

Laisser un commentaire