Courir avec son amoureux

Aujourd’hui c’est le 14 février, ce qui signifie saint Valentin, fête des amoureux et tout le tralala ! On ne fait jamais rien de spécial pour  la saint Valentin mais je me suis dit que c’était bien le bon moment pour vous publier mon article sur la pratique de la course en couple !

Cela fait maintenant trois ans que je cours régulièrement et trois ans que je cours souvent avec Seb mon copain.
C’est lui qui a commencé à courir en premier, parce qu’il avait envie de se remettre au sport. De mon côté je faisais pas mal d’activités sportives mais pas de course à pied, donc on pratiquait chacun de notre côté. Et puis un jour je me suis laissée tenter et je suis partie courir avec lui et on connait la suite… depuis je ne me suis jamais arrêtée !

C’est avec Seb que j’ai fait mes premiers pas en course à pied, mon premier 10km, mon premier semi-marathon, ma première course de nuit, mon premier trail… bref toutes mes premières fois en running !

On essaie de se bloquer au moins une sortie dans la semaine pour courir ensemble, souvent le dimanche et si on peut,en fonction de nos emplois du temps, on ajoute une sortie la semaine.
C’est notre petit moment à nous, une façon comme une autre de se retrouver un peu tous les deux. Notre niveau est différent, notre vision du sport aussi mais cela n’a pas vraiment d’importance, ce n’est pas incompatible avec la possibilité de partager des sorties ensemble.
A côté de ça j’ai besoin d’avoir des moments où je cours toute seule et lui aussi, si on partage notre passion pour la course, c’est important aussi d’avoir ses propres objectifs et je ne veux pas dépendre de lui niveau sport.
J’ai mes objectifs, il a les siens et ne pas courir tout le temps ensemble rend encore plus agréable les sorties à deux.

IMG_2056

Courir en couple présente pas mal d’avantages:

La motivation : lorsque l’un des deux à un petit coup de mou l’autre peut lui donner la motivation nécessaire pour aller s’entraîner. Pour être honnête je n’ai pas vraiment besoin de motivation extérieure pour aller courir, si j’ai prévu d’y aller je m’y tiens (mon petit planning réalisé le dimanche est là pour me le rappeler, organisation maximum!).
Seb il aime courir et ne dit jamais non quand je lui propose une sortie, il est toujours motivé mais en même temps il s’en fiche un peu de ne pas y aller pendant 2 semaines. Je ne sais pas si on peut dire que je le motive mais en tout cas je cale nos futures sorties en fonction de ses contraintes horaires du boulot et comme ça je suis sûre qu’il n’aura pas d’excuses pour ne pas m’accompagner^^

La progression : bon c’est surtout valable pour moi car il est plus rapide donc je ne peux pas franchement lui apporter grand chose niveau progression ! Comme je me renseigne de plus en plus sur les programmes d’entraînements, je peux lui apporter des informations pour progresser encore et structurer son entrainement.  Sur certaines sorties il me donne la cadence, me pousse à aller chercher plus de vitesse, à sortir de ma zone de confort. Ce n’est jamais une partie de plaisir mais cela me permet de progresser et comme j’ai envie qu’il soit fière de moi je ne lâche rien.

La sécurité : comme je n’ai pas de supers pouvoirs, lorsque je cours toute seule, surtout la nuit je ne me sens pas toujours très sereine. L’avantage de courir avec mon copain (ça marche pour toute autre personne avec qui vous courez d’ailleurs, sauf si votre partenaire de course est en réalité un serial-killer) c’est que je suis beaucoup moins flippée et donc je profite plus de ma sortie.

Partager des moments uniques : je me souviens parfaitement du moment où nous avons passé la ligne d’arrivée ensemble pour notre premier semi-marathon. Cela peut paraître niais mais quand je repense à ces derniers 200m, main dans la main avec lui qui me répète «  c’est bon on l’a fait, allez on accélère on est au bout ! » j’en souris encore. C’est un sentiment assez particulier que d’aller au bout de ses objectifs et le partager avec son amoureux c’est encore plus fort. Dans ces moments-là je me rends compte de la chance que j’ai de partager ma passion avec lui.
Je suis toujours très fière de lui quand il atteint ses objectifs et je sais qu’il est fier de moi.
Je lui parle de mes doutes, de mes objectifs, il partage les hauts et les bas de mes entraînements et surtout les bons moments sur la ligne d’arrivée.

IMG_2054

Dans mon quotidien je suis quelqu’un de très organisé, je planifie tout et j’aime prévoir les choses, alors lorsque je cours avec Seb je lâche prise, c’est lui qui se charge de trouver les itinéraires pour nos sorties longues et moi je me laisse guider. Parfois je me retrouve dans des traquenards à monter des escaliers par centaines et des côtes de malade et même si j’ai envie de l’insulter de tous les noms c’est le jeu et finalement je suis toujours contente à la fin !

Et avoir sa moitié qui pratique aussi la course à pied cela signifie : ne pas avoir à se justifier sur mon dressing sport qui déborde, ne pas se prendre la tête sur le réveil qui sonne à 6h30 un dimanche pour faire une course puisqu’on y participe ensemble, ne pas passer pour une folle lorsque je pleure parce que je suis blessée et que je ne peux pas courir.

Mais tout n’est pas toujours rose, on ne va pas se mentir !

Si Seb est calme, patient, moi je suis la speed du couple et courir avec moi peut-être fatiguant^^
Lorsque je me sens fatiguée, que je galère à courir correctement je peste, je m’énerve contre moi mais aussi contre Seb qui n’a pourtant rien demandé ! Et je ne supporte pas qu’il me pousse avec des petites phrases motivantes, cela m’agace plus qu’autre chose car je sais que je ne peux pas faire mieux aujourd’hui. Et comme on se connait très bien j’ose me permettre plus de choses avec lui qu’avec d’autres partenaires de course et ce n’est pas toujours un avantage !
Le problème du rythme peut vite se poser aussi, il est plus rapide que moi et si on décide de courir ensemble je sais que c’est lui qui s’adapte à moi et donc il ne court pas à sa cadence naturelle. Donc souvent on ne court pas l’un à côté de l’autre, il part et m’attend à certains endroits, ensuite on fait un bout ensemble et il retourne à son rythme et ainsi de suite. Cela permet d’allier courir ensemble et pas de frustration pour le partenaire le plus rapide !
Et lors des courses officielles on se met d’accord en amont pour savoir si nous ferons la course chacun de notre côté ou ensemble, comme ça pas de souci le jour J !
Autre problème, la blessure ! C’est difficile pour moi d’accepter qu’il puisse courir alors que moi je ne peux pas… oui c’est égoïste mais c’est plus fort que moi. Alors bien sûr je ne vais pas le ligoter à une chaise ou lui brûler ses baskets pour l’empêcher d’aller courir, je ne suis pas un monstre et le matériel coûte cher, mais je ne le gère pas très bien et ma jauge de relou attitude peut être plus élevée qu’à l’habitude.

IMG_2057

Il y a donc des avantages et des inconvénients à courir en couple mais j’en retire surtout du positif.
Notre façon de voir la course et le sport en général n’est pas la même mais nous sommes complémentaires : j’ai besoin de faire du sport presque quotidiennement et je motive Seb à me suivre lorsqu’il le souhaite et de son côté il m’aide à lever le pied lorsque cela est nécessaire.
Je programme nos sorties et il fait le tracé, je m’assure de régler le réveil le dimanche matin et il me pousse même lorsque j’ai envie de baisser les bras pendant une sortie difficile.
Il faut juste trouver un équilibre et savoir se réserver des séances en solo, car si c’est super de partager cette complicité sportive c’est bien aussi de garder un espace à soi, une échappatoire.

J’adore courir avec mon copain mais j’apprécie aussi  les séances où je cours seule avec juste ma musique comme coéquipière.
L’association des deux nous convient très bien pour le moment et j’espère pouvoir continuer à courir encore longtemps et partager des moments sportifs avec mon partenaire à la course comme à la vie.

IMG_2055

Et vous, vous partagez une passion commune avec votre amoureux ? Sportive ou autre ?

 

 

 

8 Replies to “Courir avec son amoureux”

  1. Sympa ton article 😀 Mon chéri m’accompagne souvent quand je cours également. Mais c’est surtout pour ne pas me laisser courir seule dans le noir que par réel goût de la course à pied ! Du coup c’est plutôt moi qui doit le pousser et le motiver haha. Je suis quand même super heureuse qu’il fasse cet effort et brave le froid avec moi en semaine, je le prends comme une preuve d’amour <3 Joyeuse saint valentin !!

    1. oui c’est super cool qu’il t’accompagne même si c’est pas sa tasse de thé 🙂 en effet c’est une preuve d’amour!
      Et ça rassure dans le noir!
      Merci pour ton petit mot 🙂

  2. La dernière photo est trop choupinette !
    Moi je cours par periode avec mon chéri, mais c’est vrai que c’est agréable ! J’aimerai bien qu’on se lance des petits défis, à deux c’est tellement plus facile !! Mais bon c’est pas son sport favori (en hiver on va dire 🙂 )

    1. oui à deux c’est bien pour se tirer vers le haut 🙂 mais t’es forte toute seule aussi je me fais pas de souci pour tes objectifs 🙂

  3. Super chouette la photo du semi !

  4. Sans doute que si je n’avais pas trouvé mon copain en chemin je n’aurai jamais vraiment pratiqué la course à pied.
    Au début je n’osais pas du tout aller courir avec lui. La honte. Il m’avait dis plusieurs fois mais je trouvais une excuse. Et un jour qu’à cela ne tienne roulez jeunesse nous voilà parti. Il m’a avoué récemment qu’il avait cru mourir de froid ce soir là xD
    Depuis on a quasiment la même fréquence de sorties, on court quand même 11 fois par semaine à nous deux. Je trouve ça énorme en l’écrivant, j’avais jamais vu ça sous cet angle.
    Et avec notre marathon en duo relais en octobre, on passera ensemble notre première vraie ligne d’arrivée (parce qu’à ma première course qu’il a faite avec moi, je l’ai planté pour finir en sprint. Oups :X)

    1. C’est trop top! En effet 11 fois à vous deux d’est une sacrée belle moyenne!
      J’adore les histoires comme ça ou l’un entraîne l’autre dans sa passion sportive 🙂 Passer la ligne d’arrivée ensemble tu verras c’est magique j’en garde un super souvenir!
      Merci pour ton petit mot!

Laisser un commentaire