Mon bilan sportif de l’année 2016

Impossible de finir une année sans faire le rituel du petit bilan sportif !
Prenez une tasse de thé, des biscuits, mettez-vous confortablement dans votre canapé et bonne lecture!

2016 a été une année placée sous le signe du changement au niveau sportif, une année d’évolution, de nouvelles pratiques, de nouvelles envies… une année plutôt appréciable.
Je ne sais pas si je vais réussir à faire quelque chose de structuré pour raconter 2016 mais j’espère réussir à vous retranscrire un peu tout ça !

Un début d’année sans pression mais avec une belle surprise!

Ce que je savais c’est que pour cette nouvelle année je ne voulais pas me mettre trop de pression suite à mon année 2015 qui ne s’était pas passée comme prévue par rapport à mes objectifs.
La saison des courses a commencé tôt avec un premier dossard début janvier sur la  Prom’ Classique  de Nice partagée avec la team de Bio’C’Bon, puis le 10 km des Foulées San Priotes en février.
Depuis plusieurs mois je stagne, impossible de descendre sous les 50’ au 10 km, plus de progression et je commence à me dire que je n’arriverai jamais à franchir ce pallier. Et puis en mars je me retrouve inscrite aux foulées de Villeurbanne sur le 10 km.
Ce 10 km que je n’avais aucune envie de faire parce que le parcours est franchement chiant!
Cette course que j’ai décidé de faire quand même au dernier moment avec zéro pression sans regarder ma montre, en guise de sortie du dimanche.
Cette course où j’ai explosé mon RP en passant non seulement sous la barre des 50’ mais aussi sous celle des 49’ avec un nouveau chrono de 48’23’’ !
Je crois que c’est à partir de ce moment que j’ai réalisé que oui j’étais capable de progresser encore et de faire mieux si je m’en donnais les moyens et si je me mettais moins de pression.
Mon année continue avec différentes course comme le LUT, l’Ekiden de Lyon, le trail du Galop Romain, les 10 km de Corbas…

foulées villeurbanne 2016

Vers une évolution dans ma pratique de la course à pied

Alors oui je cours souvent, je m’inscris à des courses, je m’amuse bien, je vais à la salle de sport…mais je sens que j’ai envie d’autre chose.
Et ce « quelque chose » je vais le trouver en juillet en organisant un événement avec le RedCrewLyon et d’autres crews chez Spode.
Lors de cet événement je fais la connaissance de Pierre Audin qui bosse chez Spode mais qui est également préparateur physique à Sens Physique. Il propose des plans d’entrainement et c’est comme ça qu’à force de discuter j’ai décidé de le prendre comme coach pour progresser en course à pied et donner un autre sens à ma pratique.
Ma façon de courir va changer à partir du mois d’août, à partir du moment où j’ai posé mes objectifs sur le papier, où je vais commencer à suivre les entraînements de Pierre.
Je découvre le fractionné, le long, le cours, le travail au seuil, en endurance fondamentale, la récupération, la satisfaction d’une grosse séance réussie, la frustration d’une allure non respectée…
J’arrive à Marseille-Cassis bien préparée et je profite pleinement de la course, ce qui était mon objectif principal pour ce premier coup d’essai !
Je ressens les effets positifs de la prépa et encore sous l’euphorie de Marseille-Cassis, je m’inscris au semi-marathon de Vénissieux pour tenter de battre mon record.
Mais en course à pied tout ne se passe pas toujours comme prévu et cette course sera celle à oublier de l’année 2016 malgré un nouveau record.
J’étais fatiguée, malade, les conditions extérieures étaient compliquées, ma digestion m’a ennuyée… bref un cumul de choses pour bien se louper et subir à fond la course !
Mais il n’y a pas que du négatif car c’est aussi ce semi-marathon qui m’a fait prendre conscience que je devais vraiment me mettre moins de pression, que je devais être moins dure avec moi-même, que le progrès est là mais qu’il ne faut pas en vouloir trop tout de suite.
L’année s’est terminée avec une super expérience de relais à 4 à la Sainté Lyon qui m’a redonné envie de courir après ce petit passage à vide.

marseille cassis 2106

Tenter de nouvelles expériences

Cette année j’ai aussi eu envie de participer à des courses qui se vivent à plusieurs.
L’Ekiden où j’ai adoré courir le marathon en relais à 6, la Mud Day et ses 13km de course à obstacles partagée avec une super team InPulse et la mythique Sainté Lyon en relais à 4 qui restera un souvenir magnifique.
Pour la première fois en 2016 j’ai participé à un stage de trail dans le Pilat, deux jours intenses de sport, de rencontres avec des passionnés de course à pied, de partage d’expérience… une très jolie découverte que je vais renouveler de temps en temps !
Et je ne peux pas faire le bilan de 2016 sans parler de ma première expérience en tant que lièvre pour une copine qui courait ses premiers 10 km en course officielle pour la Run In Lyon. Se concentrer sur l’autre, sur son objectif, vouloir bien faire pour l’amener au bout, vivre la course différemment de d’habitude mais se faire autant plaisir : j’ai adoré!

the mud day lyon 2016

stage trail dans le pilat adevsport
Apprendre à trouver le bon équilibre

Non je n’ai pas délaissé la salle de sport pour autant, j’ai continué le vélo, le training, le TRX… mais j’ai dû apprendre à prioriser, à ne pas trop m’éparpiller pour éviter le surentraînement, la trop grande fatigue contre-productive.
Je prends de plus en plus de plaisir à me challenger, repousser mes limites, sentir mes muscles travailler, ressortir d’un cours vidée de mon énergie.
Je crois que depuis que je m’entraîne sérieusement en course j’ai encore plus envie de m’investir pendant mes trainings car je sais que l’ensemble me donnera des résultats.
Course et salle j’ai trouvé un équilibre pour ne pas me frustrer mais ne pas m’épuiser non plus car le running reste mon objectif principal. Mais cela n’a pas été si facile, car à trop vouloir en faire j’arrivais dans certains cours déjà fatiguée et forcément la séance n’était pas une réussite !
Mieux vaut sauter une séance et la remettre à plus tard, plutôt que de vouloir absolument la faire et passer à côté parce que le corps ne suit plus. C’est ce que j’ai essayé de me dire cette année : la qualité vaut mieux que la quantité.

Pour résumé, en 2016, j’ai pris beaucoup de plaisir sur mes courses, j’ai commencé à m’entraîner de façon sérieuse pour progresser, j’ai continué à être à l’écoute de mon corps, j’ai aimé me rendre à la salle de sport très souvent, j’ai appris de mes erreurs et de mes échecs et j’ai commencé à prendre confiance en mes capacités.

foulée vénissiane 2016

Et 2017 ?

L’année à venir sera sportive, j’ai de nouveaux défis à relever et encore beaucoup de choses à apprendre !
Mon planning de course commence à prendre forme, mon plan d’entrainement va débuter très prochainement, je suis prête à me lancer dans de nouvelles aventures !
Je vais bien sûr continuer à courir encore et encore, je vais continuer à m’entraîner à la salle de sport parce que j’adore ça.
Mais je vais aussi nager plus, nager mieux. Je vais me chercher un vélo pour aller rouler dans de vraies conditions et plus seulement entre quatre murs pendant le RPM.
Je vais continuer à m’amuser et prendre du plaisir dans mes activités parce que c’est la clef pour progresser et atteindre mes objectifs.
Je vais garder certains de mes projets secrets jusqu’au jour J, juste pour éviter de me mettre une pression inutile et les savourer pleinement.

En 2017, je continue à m’éclater, à partager ma passion du sport avec vous ici sur le blog et sur les réseaux sociaux, à faire de belles rencontres et à me challenger sur mes propres limites.

bilan sportif 2016

Merci à vous d’avoir été présent cette année, j’espère vous retrouvez l’année prochaine et continuer à partager un petit bout de ma vie ici avec vous !

De votre côté ça donne quoi ce bilan sportif de 2016 ??

4 Commentaires

  1. Coucou ! Bravo pour ton bilan, c’est une belle année sportive !!! Pour ma part, niveau sport c’était le néant avec ma grossesse mais je compte bien me rattraper en 2017 !

    1. C’était pour la bonne cause!tu vas revenir en pleine forme et avec bébé de futurs runs peut être 🙂

  2. Je trouve intéressant ce concept de courses à plusieurs. J’en ai repéré quelques unes par chez moi. A voir si je tente. 🙂

    1. c’est sympa de partager ce type de course! je ne peux que te conseiller de le tenter avec des copains c’est vraiment top 🙂

Laisser un commentaire